Feel Good reads : focus sur Mathias Malzieu

Feel Good reads : focus sur Mathias Malzieu

J’aime les histoires mais les histoires bien racontées et bien écrites. Et avec cet auteur, je suis servie ! Le style de ses livres est assez indéfinissable. Parfois absurde il passe au conte initiatique, tragique, poétique… Un des seuls auteurs chez qui il m’arrive souvent de m’arrêter pour lire une phrase plusieurs fois et en apprécier la mélodie. 

Ce n’est pas pour rien que Mathias Malzieu est aussi le leader du groupe de rock Dionysos. Son écriture est une partition de musique et ses mots sont des notes. La phrase que je préfère « J’ai du pop corn dans le coeur » pour exprimer le sentiment amoureux résume bien son style imagé voire parfois enfantin.

L’amour, la mort, le bonheur, la vie, des thèmes traités avec poésie, humour ou cynisme. C’est fort, ça nous transporte, n’est-ce pas ce que l’on demande à un écrivain ?

Ses deux Best-Sellers que j’ai dévorés.

La mécanique du coeur (2007)

L’histoire commence à Édimbourg le 16 avril 1874. Jack naît le « jour le plus froid du monde » avec un cœur gelé. La sage-femme sorcière qui l’a mis au monde, le Docteur Madeleine, parvient à le sauver, en greffant sur son cœur une horloge à coucou qui l’aide à battre à un rythme normal. Jack peut vivre ainsi, mais à condition de remonter son horloge chaque jour et d’éviter toute émotion forte : pas de colère et surtout, pas de sentiments amoureux.

Jack passe son enfance auprès du docteur Madeleine, qui le considère comme un fils, et il reçoit l’amour d’Ana, Luna, et Arthur. Pour ses dix ans, Madeleine accepte de l’accompagner en ville. C’est alors qu’il tombe sous le charme d’une petite chanteuse de rue de Grenade (Andalousie), Miss Acacia, dont le souvenir l’entraînera des terres écossaises au pied de l’Alhambra dans une quête amoureuse aussi délicieuse que dévastatrice. Son cœur sera mis à rude épreuve néanmoins et malgré les avertissements de Madeleine, il découvrira l’amitié et le grand amour, celui qui révolutionnera son petit cœur mécanique.

Le roman a été adapté en film d’animation musical.

Pourquoi j’ai aimé :

Ce livre se dévore. L’écriture de Mathias Malzieu est fraîche et poétique. De jolies phrases, des sentiments purs. Un vrai petit bonbon qui fait du bien. Un univers à la Tim Burton qui nous emporte ailleurs. 

Journal d’un vampire en pyjama (2016)

Il s’agit d’un récit dans lequel l’auteur évoque les étapes de sa lutte contre une maladie rare du sang, détectée en novembre 2013, jusqu’à sa guérison survenue à la suite d’une greffe de moelle osseuse en octobre 2014. le livre est suivi de la sortie d’un album du groupe de rock Dionysos (dont Mathias Malzieu est le chanteur).

Pourquoi j’ai aimé :

Au premier abord on craint un roman triste voire déprimant. Certes la maladie est là, omniprésente. Mais l’auteur manie tellement bien la langue française et les métaphores qu’il réussit à la rendre poétique. Un chef d’oeuvre qui tire quelques larmes mais aussi beaucoup de sourires. Le courage de Mathias Malzieu force l’admiration. Un combat mené grâce à un imaginaire puissant et surtout à l’écriture qui lui est salutaire. 

A lire aussi 

Le plus petit baiser jamais recensé (2013)

Un homme voit sa dulcinée d’un soir disparaître alors qu’ils viennent d’échanger le plus petit baiser jamais recensé. Aidé d’un détective et de son perroquet, le héros va tout tenter pour retrouver cette femme invisible quitte à utiliser des méthodes peu conventionnelles basées sur la surprise.

Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi (2005)

L’histoire commence par le décès de la mère du narrateur, Mathias, un jeune homme d’une trentaine d’années. Le héros a du mal à affronter cet évènement et sur le parking de l’hôpital, dans les effets personnels de sa mère, il trouve une petite horloge bloquée sur 19h30 (l’heure de la mort), où il lit une petite phrase incantatoire… Cette phrase fait apparaître Jack, géant de 4,50 m et de 130 ans, aux jambes accordéon. Jack se dit « docteur en ombrologie » : sa spécialité est de soigner les gens atteints de deuil. Il donne au narrateur un morceau de son ombre, pour l’aider à se protéger et se reconstruire. Il l’invite à un voyage fantastique dans le pays des morts. Cette évasion dans l’imaginaire permettra à Mathias de passer d’un monde enfantin peuplé de super-héros rassurants au monde plus cru et cruel des adultes.

Métamorphose en bord de ciel (2011)

Cloudman est un mauvais cascadeur. Après une énième fracture, le médecin décèle chez lui une maladie incurable. Tom commence un long séjour hospitalier pour venir à bout de « la Betterave ». Pour le sauver, une femme-oiseau lui propose un pacte : elle peut le transformer en oiseau mais, en échange, elle demande un enfant.

Bonne lecture et à très vite !