Ma sélection shopping du printemps 

Ma sélection shopping du printemps 

Le printemps est là, même si la météo ne le montre pas encore vraiment ! J’ai tout de même craqué sur des petits articles pastels, à rayures et à motifs à prix tout doux (moins de 100 €). 

Voici ma sélection shopping du printemps :

Colonne de gauche 

• Porte-clés flamant rose – Promod, 7.90 €

• Marinière Coeur brodé – Odette et Lulu, 42 €

• Baskets Gazelles Adidas – Zalando, 99.95 €

Colonne de droite 

• Coussin confettis & damier jaune – Maison Martin Morel, 48 €

• Top flamand rose – Etam, 16.99 €

Et vous de quoi avez-vous envie ou besoin ce printemps ?

A très vite !

Feel Good reads : focus sur Mathias Malzieu

Feel Good reads : focus sur Mathias Malzieu

J’aime les histoires mais les histoires bien racontées et bien écrites. Et avec cet auteur, je suis servie ! Le style de ses livres est assez indéfinissable. Parfois absurde il passe au conte initiatique, tragique, poétique… Un des seuls auteurs chez qui il m’arrive souvent de m’arrêter pour lire une phrase plusieurs fois et en apprécier la mélodie. 

Ce n’est pas pour rien que Mathias Malzieu est aussi le leader du groupe de rock Dionysos. Son écriture est une partition de musique et ses mots sont des notes. La phrase que je préfère « J’ai du pop corn dans le coeur » pour exprimer le sentiment amoureux résume bien son style imagé voire parfois enfantin.

L’amour, la mort, le bonheur, la vie, des thèmes traités avec poésie, humour ou cynisme. C’est fort, ça nous transporte, n’est-ce pas ce que l’on demande à un écrivain ?

Ses deux Best-Sellers que j’ai dévorés.

La mécanique du coeur (2007)

L’histoire commence à Édimbourg le 16 avril 1874. Jack naît le « jour le plus froid du monde » avec un cœur gelé. La sage-femme sorcière qui l’a mis au monde, le Docteur Madeleine, parvient à le sauver, en greffant sur son cœur une horloge à coucou qui l’aide à battre à un rythme normal. Jack peut vivre ainsi, mais à condition de remonter son horloge chaque jour et d’éviter toute émotion forte : pas de colère et surtout, pas de sentiments amoureux.

Jack passe son enfance auprès du docteur Madeleine, qui le considère comme un fils, et il reçoit l’amour d’Ana, Luna, et Arthur. Pour ses dix ans, Madeleine accepte de l’accompagner en ville. C’est alors qu’il tombe sous le charme d’une petite chanteuse de rue de Grenade (Andalousie), Miss Acacia, dont le souvenir l’entraînera des terres écossaises au pied de l’Alhambra dans une quête amoureuse aussi délicieuse que dévastatrice. Son cœur sera mis à rude épreuve néanmoins et malgré les avertissements de Madeleine, il découvrira l’amitié et le grand amour, celui qui révolutionnera son petit cœur mécanique.

Le roman a été adapté en film d’animation musical.

Pourquoi j’ai aimé :

Ce livre se dévore. L’écriture de Mathias Malzieu est fraîche et poétique. De jolies phrases, des sentiments purs. Un vrai petit bonbon qui fait du bien. Un univers à la Tim Burton qui nous emporte ailleurs. 

Journal d’un vampire en pyjama (2016)

Il s’agit d’un récit dans lequel l’auteur évoque les étapes de sa lutte contre une maladie rare du sang, détectée en novembre 2013, jusqu’à sa guérison survenue à la suite d’une greffe de moelle osseuse en octobre 2014. le livre est suivi de la sortie d’un album du groupe de rock Dionysos (dont Mathias Malzieu est le chanteur).

Pourquoi j’ai aimé :

Au premier abord on craint un roman triste voire déprimant. Certes la maladie est là, omniprésente. Mais l’auteur manie tellement bien la langue française et les métaphores qu’il réussit à la rendre poétique. Un chef d’oeuvre qui tire quelques larmes mais aussi beaucoup de sourires. Le courage de Mathias Malzieu force l’admiration. Un combat mené grâce à un imaginaire puissant et surtout à l’écriture qui lui est salutaire. 

A lire aussi 

Le plus petit baiser jamais recensé (2013)

Un homme voit sa dulcinée d’un soir disparaître alors qu’ils viennent d’échanger le plus petit baiser jamais recensé. Aidé d’un détective et de son perroquet, le héros va tout tenter pour retrouver cette femme invisible quitte à utiliser des méthodes peu conventionnelles basées sur la surprise.

Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi (2005)

L’histoire commence par le décès de la mère du narrateur, Mathias, un jeune homme d’une trentaine d’années. Le héros a du mal à affronter cet évènement et sur le parking de l’hôpital, dans les effets personnels de sa mère, il trouve une petite horloge bloquée sur 19h30 (l’heure de la mort), où il lit une petite phrase incantatoire… Cette phrase fait apparaître Jack, géant de 4,50 m et de 130 ans, aux jambes accordéon. Jack se dit « docteur en ombrologie » : sa spécialité est de soigner les gens atteints de deuil. Il donne au narrateur un morceau de son ombre, pour l’aider à se protéger et se reconstruire. Il l’invite à un voyage fantastique dans le pays des morts. Cette évasion dans l’imaginaire permettra à Mathias de passer d’un monde enfantin peuplé de super-héros rassurants au monde plus cru et cruel des adultes.

Métamorphose en bord de ciel (2011)

Cloudman est un mauvais cascadeur. Après une énième fracture, le médecin décèle chez lui une maladie incurable. Tom commence un long séjour hospitalier pour venir à bout de « la Betterave ». Pour le sauver, une femme-oiseau lui propose un pacte : elle peut le transformer en oiseau mais, en échange, elle demande un enfant.

Bonne lecture et à très vite !


Expo coup de coeur : E. Blumenfeld @ La Cité de la Mode et du Design 

Expo coup de coeur : E. Blumenfeld @ La Cité de la Mode et du Design 

Le contexte

« Du 3 mars au 4 juin 2017, la Cité propose de partir à la découverte du cheminement artistique du photographe de mode Erwin Blumenfeld, de sa constante soif d’exploration et de sa recherche d’une identité par la photographie couleur qui, dans les années 40 et 50, va influencer l’Amérique.

[…] 170 images sont présentées. L’exposition rassemble les photographies de mode en couleurs réalisées par l‘artiste et propose une immersion dans l’univers du studio, chambre d’expérimentation de ce génie photographique. »

Plus d’informations sur le site du musée

Ce que j’ai aimé :

– l’origine de cette exposition : c’est la fille du photographe qui a entrepris le challenge de restituer l’oeuvre de son père

– la scénographie simple mais efficace

– le contraste entre les photos très colorées et celles en noir et blanc

Ce que j’ai moins aimé :

– j’ai l’habitude des grandes expo dans de plus grands musée donc j’ai été un peu frustrée. C’est une expo plus confidentielle

– je conseille de prendre l’application en plus pour avoir les informations complémentaires car peu d’explications sur les oeuvres

Une bande annonce vidéo pour vous donner envie !

Je vous laisse découvrir le travail de Blumenfeld à travers les quelques clichés pris lors de ma visite il y quelques semaines

Ça vous tente ?

A très vite.

 AmélieKif and blog

Mes 3 séries du moment

Mes 3 séries du moment

Ces derniers temps, j’ai été contrainte de rester au lit malgré un programme bien chargé. Il a bien fallu que je m’adapte et que je trouve un peu de réconfort dans cette situation démoralisante. Entre deux sommes, j’ai récupéré mon retard niveau séries ! Un peu de binge watching (visionnage boulimique) ne fait jamais de mal ! Si vous cherchez des idées pour occuper les soirées encore trop fraîches et les weekends prolongés, voici mes 3 coups de cœur du moment.

1. The Affair : de l’amour, du sexe et un meutre… 

the affair
The Affair

Synopsis : « La série explore les conséquences d’une relation extraconjugale entre Noah Solloway, professeur, et Alison Lockhart, serveuse, après leur rencontre à Montauk dans les Hamptons sur la côte est des États-Unis. »

Casting

Casting the affair

Pourquoi j’aime ?

Cette série est une vraie drogue ! J’ai regardé les deux premières saisons en quelques jours. C’est hyper bien joué et rythmé. J’ai été un peu déçue par la saison 3 mais c’est un avis très personnel. Une série qui montre sans filtres une relation passionnelle de sa naissance à sa mort. C’est assez trash, les personnages sont torturés mais l’amour sous toutes ses formes est formidablement décrypté.

Pour vous donner une idée de l’atmosphère de la série, regardez la bande annonce de la première saison. Les 3 premières saisons sont disponibles sur Canal + Séries et Netflix.


2. This is Us : une famille, des rires et des larmes…

this is us
This is Us

Synopsis : « Il y a en moyenne à travers le monde 18 millions d’êtres humains qui partagent le même jour d’anniversaire. Mais il existe une famille, répartie entre New York et Los Angeles, dont quatre des membres sont nés le même jour… »

Casting

Casting this is us

Pourquoi j’aime ?

Une série à l’américaine avec des bons sentiments, des valeurs, des morales à la fin des épisodes. Les acteurs sont très bons, les dialogues soignés et l’image très jolie. On rit, on pleure, on se reconnaît et on passe un bon moment. Idéale pour les soirées au chaud quand on a envie de réconfort. Cette famille devient très vite la nôtre.

Pour vous donner une idée de l’atmosphère de la série, regardez la bande annonce de la première saison. Les premiers épisodes sont disponibles sur Canal + Séries et Netflix.


3. Dix pour cent : du suspense, de la comédie et du drame 

Dix pour cent

Synopsis : « Chaque jour, Andréa, Mathias, Gabriel et Arlette, agents dans l’agence artistique ASK (Agence Samuel Kerr), jonglent avec de délicates situations et défendent leur vision du métier. Ils mêlent savamment art et business. Vie privée et vie professionnelle en viennent à se croiser. Tout en se débattant pour sauver leur agence secouée par la mort subite de son fondateur, les quatre agents nous entraînent dans les coulisses du monde sauvage de la célébrité, où le rire, l’émotion, la transgression et les larmes se côtoient constamment. »

Casting

Casting dix pour cent

Pourquoi j’aime ?

Une bonne série française ni cucul ni trash. Un juste milieu qui la rend addictive. Les acteurs sont excellents, les dialogues mordants et les situations originales. Aucune impression de déjà vu. On entre dans un monde aussi passionnant que malsain. On s’attache aux personnages facilement et on a envie de connaître la suite. Et puis on compte parmi les producteurs Cédric Klapisch et Dominique Besnehard… ceci explique cela ! Cocorico ! La série a été achetée à l’étranger !

La saison 2 est actuellement en cours sur France 2. Vous pouvez revoir le début de la première saison ici


Si vous avez des séries dans ce genre à me conseiller, je suis preneuse ! Alors à vos commentaires ! Je n’ai pas encore cédé aux sirènes de Netflix, un jour je craquerai peut-être 😉 Désormais je m’attaque aux 6 saisons de Downtown Abbey – OK j’ai quelques années de retard !

A très vite !

Amélie cropped-kif-and-blog.png

Coup de coeur spectacle : La Fabrique à Kifs !

Coup de coeur spectacle : La Fabrique à Kifs !

La Fabrique à Kifs affiche
Lafabriqueakifs.com

Aujourd’hui, j’inaugure une nouvelle rubrique, celle des spectacles feelgood. J’ai eu la chance d’assister à deux représentations de La Fabrique à Kifs et il fallait absolument que je vous en parle.

Il s’agit d’une master class sur le bonheur – thème qui m’est cher comme vous le savez ! Florence Servan-Schreiber, Professeure de bonheur et auteure de 3 kifs par jour, Audrey Akoun et Isabelle Pailleau de La Fabrique à Bonheurs, allient leurs talents et compétences pour vous expliquer en live que le bonheur : ça s’apprend ! A travers plusieurs exercices pratiques, mises en situation, faits scientifiques et anecdotes savamment mis en scène, on en ressort gonflés à bloc !

L’énergie de ces trois femmes inspirantes et positives est communicative. Toute la palette des émotions vous traversent : rire, remise en question, espoir.  Au delà de passer un bon moment, on apprend vraiment des choses et surtout on a envie de les mettre en pratique pour être encore plus heureux.

Le mieux est de le vivre sur scène avec elles. En avril, plusieurs dates sont prévues à Paris mais également à Lille. Pour réserver, c’est ici !

Retrouvez également les coulisses de La Fabrique à Kifs sur leurs comptes Instagram et Facebook.

Pour faire durer le plaisir, le livre de la Fabrique est sorti ! Un beau cadeau à offrir ou à s’offrir pour kiffer encore et encore.

©Romain

A très vite cropped-kif-and-blog.png

Amélie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Kif #15 : Mes petits kifs du printemps

Kif #15 : Mes petits kifs du printemps

printemps.gif

Aujourd’hui je suis super méga happy carC’EST LEPRINTEMPS! C’est parti pourla moitiéde l’année que je préfère. Finis l’hiver, le froid et la nuit qui tombe vite! Ilva falloiren profiter au maximum.

Pour moil’arrivée du printemps rime avec…

  • L’heure d’été

Même si l’on perdune heure de sommeil dans ce sens, c’est un moindre mal quand on pense aux jours qui rallongent. Cela nous offre de belles journées pour kiffer la vie et multiplier les activités. Allez hop on se programme de belles soirées à l’extérieur et des balades le weekend.

crépuscule.gif

  • Les tenues légères

On range les doudounes, les collants en laineles gants et le bonnet et on ressort les petites tenues et chaussures ouvertes. On se sent plus légères et libres de nos mouvements. Se préparer le matin devient plus agréable et on est plus heureuses de se lever.On a envie de se sentir belles et…

View original post 428 mots de plus

Ma séance photo

Ma séance photo

Je vous retrouve aujourd’hui pour un article assez inhabituel et très auto-centré mais j’assume !

Comme je l’avais mentionné dans la liste de mes envies, j’adore la photo, aussi bien en prendre que poser. Petite, je détestais me faire photographier et d’ailleurs sur la plupart des clichés de mon enfance et de mon adolescence, je ‘tire littéralement la tronche’ !
Avec le temps j’ai appris à aimer cela et surtout ce qui me tient à cœur, c’est l’idée  de capturer un instant et de pouvoir se le remémorer et le revivre en revoyant les photos après.
J’ai surtout pris confiance en moi et j’apprends à accepter mon image et mes défauts.
Je connais désormais mon meilleur profil et suis devenue un peu plus photogénique qu’enfant !
De là à dire que je m’aime serait faux mais je me déteste moins qu’avant.
Il y a un an et demi, j’ai effectué un changement de vie important. Je me sentais enfin en accord avec moi-même et j’ai ressenti le besoin de figer ce moment capital.
J’ai eu envie de faire une ‘séance photo’ qui me ressemble pour immortaliser ce changement de cap et en garder une trace symbolique.
J’ai eu l’immense chance de passer sous l’objectif du talentueux Pierre Atelier qui réalise des photos de mariages juste su-blimes.
Nous nous sommes donnés rendez-vous dans un lieu très parisien, le Palais Royal en milieu de journée.
J’ai choisi de porter deux tenues qui me ressemblent et dans lesquelles je me sens bien. Pas question d’être déguisée ou ‘overdressed’ !
Je vous laisse avec mes clichés préférés. Aucune retouche n’a été faite et le make up, très léger soit-il, est réalisé par mes soins !
Deux styles, deux ambiances…
LOOK 1
J’ai opté pour un premier look très casual et urbain en pantalon simili-cuir et chemise en jean que je portent en journée. Parfait pour fouler les rues de Paris et admirer l’architecture de ce lieu.
PIerre Atelier / photographer / wedding / elopement / mariage /PIerre Atelier / photographer / wedding / elopement / mariage /PIerre Atelier / photographer / wedding / elopement / mariage /
PIerre Atelier / photographer / wedding / elopement / mariage /
PIerre Atelier / photographer / wedding / elopement / mariage /PIerre Atelier / photographer / wedding / elopement / mariage /PIerre Atelier / photographer / wedding / elopement / mariage /PIerre Atelier / photographer / wedding / elopement / mariage /
Tenue :
Chemise en jean Monoprix
Pantalon H&M
Boots Promod
Montre Marc Jacob

LOOK 2
Un peu plus ‘habillée’ en petite robe noire et veste en cuir pour un style plus ‘soirée’ et féminin. J’adore le contraste du total look noir qui tranche avec les immenses colonnes blanches et la petite touche de verdure dans le parc.
PIerre Atelier / photographer / wedding / elopement / mariage /PIerre Atelier / photographer / wedding / elopement / mariage /PIerre Atelier / photographer / wedding / elopement / mariage /PIerre Atelier / photographer / wedding / elopement / mariage /
PIerre Atelier / photographer / wedding / elopement / mariage /PIerre Atelier / photographer / wedding / elopement / mariage /PIerre Atelier / photographer / wedding / elopement / mariage /PIerre Atelier / photographer / wedding / elopement / mariage /
PIerre Atelier / photographer / wedding / elopement / mariage /PIerre Atelier / photographer / wedding / elopement / mariage /PIerre Atelier / photographer / wedding / elopement / mariage /PIerre Atelier / photographer / wedding / elopement / mariage /
Tenue :
Robe Promod
Veste en cuir cuir Naf Naf
Boots Promod
Collants Camaïeu
Montre Marc Jacob

J’ai adoré ces 2 heures à poser, marcher, sourire – ou pas ! – et me suis sentie en toute confiance grâce à Pierre.
Il y avait du monde mais j’ai réussi à faire abstraction et à simplement profiter du moment même si les gens devaient se dire : « mais c’est qui celle-là » !!!
Vous pouvez suivre l’actualité de Pierre Atelier sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter !
A très vite !
Amélie